Les conséquences de l’épidémie de COVID-19 sont ressenties de manière plus aiguë par les femmes et les filles. Tout comme la pandémie a perturbé les routines scolaires et sociales, elle a interrompu leur approvisionnement en produits d’hygiène menstruelle. Les jeunes filles qui achetaient habituellement leurs serviettes hygiéniques sur le marché local n’ont plus accès à cette possibilité. Et celles qui se procurent normalement leurs produits à l’école n’ont rien trouvé, car les écoles restent fermées.

La pandémie de COVID-19 perturbe l’accès à l’hygiène menstruelle

Les jeunes filles qui achetaient habituellement leurs serviettes hygiéniques sur le marché local n’ont plus accès à cette possibilité. Et celles qui se procurent normalement leurs produits à l’école, ne le peuvent plus, car les écoles restent fermées.

gles covid

« De temps en temps, je réussis à acheter des serviettes hygiéniques au marché avec l’argent que ma mère m’a donné. Sans serviettes, je dois m’absenter de l’école pendant quatre jours. Lorsque le gouvernement nous a dit de rester à la maison à cause du coronavirus, j’étais inquiète car les marchés et les magasins locaux étaient fermés, ainsi que l’école », explique Yalen, 18 ans.

Dans la communauté de Soe, en Indonésie, où vit Yalen, les écoles, les marchés et les lieux publics sont fermés depuis la fin du mois de mars 2020. Les gens se battent pour fournir de la nourriture à leurs familles et le COVID-19 rend la tâche plus difficile. Mais la pandémie ne ressemble à aucune autre catastrophe que Yalen a connue.

« Normalement, les gens pensent à la nourriture ou aux vêtements, mais les produits d’hygiène menstruelle sont trop souvent négligés », dit-elle. « Les gens peuvent oublier que ces produits sont une nécessité pour les filles. Je n’ai pas d’argent pour acheter des serviettes ou du savon, je dois donc compter sur ma mère. Il est compliqué pour elle de trouver de l’argent pendant cette période difficile. C’est également gênant d’en parler. Je suis mal à l’aise de demander des serviettes aux filles qui vivent à proximité ».

Plan International se mobilise pour fournir des kits d’hygiènes

Les filles et les jeunes femmes sont particulièrement vulnérables en période de crise, car il leur est difficile de gérer leurs règles en toute sécurité et avec dignité, faute d’accès à des produits sanitaires, à des toilettes et à des installations pour se laver les mains.

Pour répondre à leurs besoins, Plan International distribue aux filles et aux femmes des kits de dignité contenant des serviettes hygiéniques, du savon, du dentifrice et de la lessive. Ils fournissent également de l’eau potable aux communautés.

« Ces kits et les distributions d’eau potable m’aident à répondre à mes besoins immédiats en matière d’hygiène, me libèrent de la corvée d’eau et permettent à ma mère de dépenser son argent pour d’autres besoins essentiels comme la nourriture pour notre famille. Je suis heureuse que d’autres filles bénéficient également de ces kits », déclare Yalen.

Pendant la livraison des kits de dignité, Plan International fournit également du matériel éducatif sur la santé et les droits sexuels et reproductifs. La promotion de la gestion de l’hygiène menstruelle n’est pas seulement une question d’hygiène. C’est aussi une étape importante pour sauvegarder la dignité, l’intégrité corporelle et les opportunités de vie en général des filles. Cela aide les adolescentes à se protéger des infections, à rester en bonne santé et à poursuivre leur éducation. 

 

Suivez-nous

Sur instagram