.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Chaque année, 60 millions de filles sont sexuellement abusées à l’école ou sur le chemin de l’école. À l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’enfant ce 20 novembre, Plan International et le Groupe Enfance mettent en avant les inégalités de droits que subissent encore les enfants auprès du gouvernement français afin que celui-ci respecte ses engagements pris lors des ODD (Objectifs de développement durable).

Filles sur le chemin de l'école

L’article 19 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant engage les pays signataires à la protection des enfants contre toutes les formes de violence.

Pourtant, chaque année dans les pays en développement, 60 millions de filles sont sexuellement abusées à l’école ou sur le chemin de l’école . Les violences en milieu scolaire revêtent différentes formes : agressions sexuelles, intimidation, harcèlement, brimades, châtiments corporels, corvées obligatoires, négligence. Elles se manifestent aussi bien sur le chemin de l’école qu’à l’école.

Enseignante

Chaque année passée par une fille sur les bancs de l’école augmente son futur revenu de 10 à 20 %. Or, la violence à l’école et aux alentours de l’école est une des causes principales de déscolarisation des filles. C’est pourquoi Plan International agit contre les violences faites aux enfants, et en particulier contre les violences faites aux filles.

Objectif pour 2030

Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation.

Mobilisez-vous avec nous pour que cet objectif soit atteint ! Signez la pétition !

L’action de Plan International au Vietnam contre les violences en milieu scolaire

Au Vietnam, les violences contre les filles et les femmes sont très répandues. 58 % des femmes ont subi au moins une forme de violence au cours de leur vie, parmi lesquelles les violences en milieu scolaire. Notre programme de lutte contre les violences de genre à l’école à Hanoi concerne plus de 30 000 filles et garçons de 11 à 18 ans, scolarisés dans les 20 écoles du projet, et 8 000 000 habitants sensibilisés aux violences de genre à l’école.

L’un des volets de notre programme est la formation :

• Des enseignants sur les problèmes de violence à l’école et sur les méthodes de discipline alternative.

• Des conseillers scolaires pour qu’ils soient en mesure d’aider et de conseiller les élèves concernés.

L’autre volet est la sensibilisation et le plaidoyer :

• Sensibilisation des parents, des associations de parents d’élèves et des journalistes sur la violence à l’école.

• Création de clubs d’élèves afin de promouvoir l’éducation par les pairs et les changements de comportements parmi les élèves.

• Plaidoyer auprès du Département de l’Education et de la Formation d’Hanoï sur les bénéfices de ce projet.