À 10 ans, Len Sokha est parrainée avec Plan international. Elle vit avec sa mère, ses frères jumeaux et son petit frère de 2 ans dans une communauté rurale de la province de Stung Treng au Cambodge, située à environ 20 km de la ville la plus proche par la route et le ferry.

Les défis alimentaires et éducatifs des familles au Cambodge

Suite au décès de son mari, Sokhun a trouvé un emploi en tant qu’ouvrière agricole pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle ramasse des noix de cajous et du manioc afin de compléter ses revenus et a même commencé à cultiver ses propres légumes pour améliorer l’alimentation de ses enfants. Sokha nous confie que ça mère ne gagne pas beaucoup d’argent et que, parfois, il n’y a plus rien à manger.

« Quand ma mère travaille, je m’occupe de mon petit frère et je surveille qu’il ne se fasse pas mal. Je fais aussi la vaisselle, à manger et parfois j’aide ma mère à ramasser des noix de cajou. Je suis souvent très fatiguée. »

Sokha

Plan International travaille aux côtés de partenaires locaux afin d’aider les parents comme Sokhun. Lors des sessions de sensibilisation à la parentalité, organisées par Plan International, les parents apprennent l’importance d’un bon régime alimentaire, de l’accès à la santé sexuelle et reproductive ainsi que de l’accès, dès le plus jeune âge, à l’éducation pour tous·tes. 

Les actions de Plan International pour garantir l’accès à une éducation inclusive et de qualité

Plan International propose également un accompagnement technique pour les familles qui souhaitent cultiver des légumes pour contribuer à l’amélioration du régime alimentaire de leurs enfants tout en gagnant un petit revenu. Des graines et l’équipement nécessaire pour vendre ces légumes sont offerts aux parents.

« J’ai cultivé plusieurs variétés de légumes dans notre jardin sans utiliser de produits chimiques. Grâce à cela j’ai pu cultiver des produits bio pour améliorer la qualité de l’alimentation de mes enfants . »

Sokhun, mère de Sokha

Récemment, une nouvelle école primaire composée de 3 nouvelles salles de classes a été construite par Plan International afin de garantir l’accès à l’éducation pour tous les enfants de la communauté. Sohkna est maintenant en CE1 et nous affirme qu’elle n’a jamais raté un seul jour d’école !

« J’ai 4 très bonnes amies , mais ma meilleure amie s’appelle Sok Na. Elle partage ses gâteaux avec moi et elle m’aide à comprendre les cours quand je n’y arrive pas. J’adore ma maîtresse et mes ami·es qui sont toujours là pour moi. », témoigne Sokha.

L’enseignante de Sokha est déterminée à soutenir l’apprentissage de son élève. Et les résultats sont là : les notes de Sokha se sont significativement améliorées et elle peut maintenant lire, écrire et compter.

Quand on lui demande ce qu’elle voudrait faire plus tard, Sokha répond sans hésitation :

« Je veux travailler pour une ONG et gagner de l’argent pour permettre à mon petit frère de faire des études. »

Sokha

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Actualités

« Run for girls » : course solidaire féministe à Paris – ONG Plan International France

stickyFranceDroits des fillesPlan International
Run for Girls est la 1ère course solidaire organisée en France pour promouvoir les droits des filles en France et dans le monde, à l’initiative de l’ONG…

Les règles, un frein majeur à l’éducation des filles au Mali

MaliDroits des fillesSanté menstruelle
Beaucoup de filles et de femmes vivent avec des revenus très modestes et ne peuvent pas se permettre d’acheter des protections hygiéniques. C’est pourquoi,…

Retour sur notre participation au Marathon de Paris 2024

FranceDroit des enfantsPlan International
Dimanche 7 avril 2024, Plan International France a participé pour la première fois au Marathon de Paris ! Cette épreuve mythique de 42 km a rassemblé …

Rapport Plan International : l’impact de la guerre en Ukraine sur l’éducation et la santé mentale des adolescentes

Crises humanitairesDroits des filles
Alors qu’une Conférence sur la reconstruction de l’Ukraine se tiendra à Berlin à partir du 11 juin 2024, Plan International publie le dernier rapport …

Créer des espaces sûrs pour l’éducation à la santé menstruelle

ZambieDroits des fillesSanté menstruelle
« J’avais 14 ans lorsque j’ai eu mes premières règles. Je revenais du marché et je ne savais pas ce que c’était. J’ai appelé mes amies pour qu’elles…

« Kamalari », la BD inspirée de la vie d’une survivante d’esclavage moderne

NépalDroits des fillesParrainageTravail des enfants
Au Népal, Urmila a été vendue par sa famille à de riches propriétaires pour rembourser une dette médicale. Elle n’avait que 6 ans !

Suivez-nous

Sur Instagram