Aller au contenu principal

L’éducation permet de redonner le sourire aux enfants en cas de catastrophe

20 décembre 2019

Après le tremblement de terre de septembre 2018 en Indonésie, Nona a rejoint l'équipe d'urgence de Plan International à Sulawesi central.
Elle s’occupe de maintenir l’éducation des enfants en contexte de crise. Découvrez son travail avec ses difficultés et ses petits moments de bonheur.
 

Après le cyclone Idai, aider les filles à retourner à l’école

19 décembre 2019

En mars dernier, l’un des cyclones les plus meurtriers d’Afrique australe a frappé le Mozambique puis le Malawi et le Zimbabwe. Plus de 1 000 personnes sont mortes et 1,6 millions d’enfants ont été touché·e·s. Les dégâts matériels sont colossaux, des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées sans abri, de nombreuses écoles ont été détruites mettant l’éducation des enfants fortement en péril. Nous sommes allés à la rencontre des filles survivantes touchées par le cyclone à Chipinge et Chimanimani au Zimbabwe qui cherchent désespérément à retourner à l’école. Découvrez leurs témoignages. 

emma refugiée enezuela

Venezuela : nous avons tout risqué pour trouver un avenir meilleur

18 décembre 2019

Emma, Mathías, Romaly et Josué font partie des 4,3 millions de personnes qui ont quitté le Venezuela pour échapper aux violences, aux graves pénuries ainsi qu’à l’instabilité politique et économique. Ils et elles affrontent la deuxième pire crise migratoire après celle de la Syrie, découvrez leurs histoires.

Les filles, premières victimes du changement climatique

13 décembre 2019

Jamais depuis des décennies, le monde n’aura connu autant de catastrophes naturelles aussi dévastatrices. Face à un contexte d’urgence climatique, personne ne voit son existence mise autant en péril que les filles. Les catastrophes liées au réchauffement climatique mettent non seulement la vie des filles en danger mais aussi, lorsqu’elles survivent, leur avenir.  

lutter contre changement climatique bangladesh

Notre ville, notre planète et notre avenir dépendent de nous !

13 décembre 2019

Sohagi, 19 ans, vit dans un bidonville de Dacca, capitale du Bangladesh. Environ 3 000 personnes habitent dans ce quartier, tout proche d’un lac artificiel pollué. À l'approche de la mousson, l’eau sale monte et envahit tout pendant des semaines. Mais Sohagi est déterminée à faire bouger les choses et milite en faveur de solutions durables pour assurer la survie de sa ville.

Au Cambodge, le réchauffement climatique menace et isole les enfants

12 décembre 2019

Les effets du réchauffement climatique se font déjà ressentir sur la vie des enfants dans les régions rurales du Cambodge. L’assèchement des terres a forcé de nombreux agriculteurs et agricultrices à migrer. À la recherche d’un travail, beaucoup ont été contraint·e·s de laisser leurs enfants seuls à la maison. C’est le cas de Tein, 19 ans, et de son frère Narin, 14 ans qui vivent seul·e·s depuis plus de 10 ans après que leurs parents sont allés chercher du travail en Thaïlande.

Tanzanie : Former des jeunes handicapés à un métier

6 décembre 2019

À l'âge de 17 ans, James a subi un grave accident de vélo qui lui a endommagé la moelle épinière. Ne pouvant plus marcher, il s’est retrouvé en fauteuil roulant du jour au lendemain. En une nuit, sa vie a totalement basculé : impossible pour lui de se rendre à l’école, ni de jouer au football ou de faire du vélo. Mais grâce au soutien de Plan International, James a pu rebondir en bénéficiant d’une formation professionnelle ainsi que d’une bourse pour lancer son projet. Il gère désormais un stand de réparation de téléphones dans un carrefour très passant de son village en Tanzanie. 

Honduras : adela va a l'école magré  le handicap

Honduras : je n’abandonnerai pas malgré mon handicap

5 décembre 2019

Adela, jeune Hondurienne de 22 ans, veut continuer à aller à l’école à 2 heures de marche de chez elle et terminer ses études malgré sa jambe atrophiée qui l’oblige à se déplacer avec des béquilles. Soutenue par Plan International, elle s’investit auprès de sa communauté dans la promotion de l’éducation et sensibilise les enfants au handicap.

Les enfants handicapés ont 10 fois moins de chance que les autres enfants d’aller à l’école

4 décembre 2019

Ernest et Miguel sont deux frères de 14 et 11 ans de Guinée-Bissau. Tous deux sont nés malentendants. Ce lourd handicap les a empêchés d’apprendre à parler et à communiquer avec leur entourage depuis leur plus jeune âge. Découvrez comment grâce à Plan International les deux frères ont pu apprendre la langue des signes et retrouvent enfin l’espoir d’un avenir.