Le 16 mai dernier a marqué la clôture du programme AVENIR II mis en place par Plan International Cameroun avec Plan International France et le soutien de l’AFD. À l’occasion de la fin du programme, une cérémonie de clôture a été organisé à Yaoundé. Elle a réuni l’ensemble des parties prenantes pour célébrer les 6 ans de mise en œuvre du programme AVENIR . Parmi les parties prenantes, les participant·es au programme soit à la fois des enfants de niveau primaire et secondaire sur les actions de soutien éducatif et des jeunes sur les actions de formation professionnelle.

AVENIR : un programme en 2 phases

Entre 2017 et 2020, dans le cadre de la première phase du projet AVENIR, 165 enfants, dont 78 filles, ont pu réintégrer l’école et 126 jeunes qui ont accédé à une formation professionnelle. Au Cameroun les jeunes, en particulier les jeunes femmes, ont de grandes difficultés à trouver des emplois décents. Pourtant, au même titre que l’éducation de qualité inclusive, la formation professionnelle est un droit universel. Face aux progrès qui restaient à réaliser, une deuxième phase du projet a donc été mise en œuvre de 2020 à 2023. Celle-ci s’est à nouveau concentré sur deux axes : l’accès à l’éducation pour les élèves de primaire et du secondaire et l’accès au marché du travail pour les jeunes adultes, en particulier pour les jeunes femmes.

Ainsi, les élèves ont bénéficié de cours de soutien dans différentes matières qui ont conduit à un taux de réussite aux examens et aux concours de 95 % ! Les filles ont en particulier bénéficié d’un soutien dans les matières scientifiques qui ont permis de lever les barrières de genre.

Le programme a aussi favorisé l’intégration socio-économique et l’autonomisation durable de 100 jeunes, dont 70 % de filles. Aujourd’hui, grâce aux formations pourvues, ces jeunes ont développé leur leadership, accèdent désormais au marché du travail et découvrent l’autonomie économique ! Certain·es ont pu développer leur propre activité économique comme Ilari, qui tient désormais un restaurant. Son restaurant lui permet aujourd’hui de soutenir sa communauté et mieux encore d’inscrire ses enfants à l’école !

 « Pouvoir apporter quelque chose à sa famille, c’est tout simplement exister ! »

Illari, aujourd’hui restauratrice

Une cérémonie placée sous le signe des échanges

Durant cette journée de bilan, l’ensemble des parties prenantes du projet – autorités locales, société civile, équipes de Plan International Cameroun et de Plan International France, participant·es au programme – étaient présentes.

Sur place, les équipes et autres représentant·es des autorités locales et de la société civile ont pu échanger avec les jeunes formé·es. Chaque élève a également reçu une bourse scolaire. La journée a donné l’occasion de réfléchir à comment s’appuyer sur ces réussites individuelles et collectives pour permettre l’insertion socio-économique d’autres jeunes. La journée s’est terminée par une visite des stands où les participant·es au programme ont exposé les savoir-faire appris, comme la couture ou la coiffure.

Actualités

« Run for girls » : course solidaire féministe à Paris – ONG Plan International France

stickyFranceDroits des fillesPlan International
Run for Girls est la 1ère course solidaire organisée en France pour promouvoir les droits des filles en France et dans le monde, à l’initiative de l’ONG…

Le CNDSI restitue son rapport sur la participation des jeunes à la politique de développement et solidarité internationale de la France

FranceParticipation des jeunes
Ce 24 avril 2024, le Groupe de Travail Jeunesses du Conseil National du développement et la solidarité internationale (CNDSI) dont Plan International …

Gaza est l’endroit le plus dangereux au monde pour les humanitaires et les enfants

Crises humanitairesDroit des enfantsPlan International
Alors que la crise humanitaire à Gaza atteint des proportions critiques, Plan International sonne l’alarme sur la nécessité vitale d’une augmentation …

Bureau Vallée s’engage pour l’accès à l’éducation des enfants avec Plan International France

CamerounPartenariatPlan International
Au Cameroun, les filles ont toujours de grandes difficultés à accéder au lycée et, par la suite, à trouver un emploi. C’est pourquoi, l’ONG Plan…

Soudan : une crise humanitaire catastrophique après un an de conflit

Crises humanitairesDroit des enfantsPlan International
Plan International participe aujourd’hui 15 avril à la conférence humanitaire internationale pour le Soudan qui se tient à Paris. En un an de conflit,…

Projet de réautorisation des MGF en Gambie

Droits des fillesExcisionViolences de genre
L’Assemblée nationale de la Gambie a examiné un projet de loi visant à annuler l’interdiction des mutilations génitales féminines (MGF). Cette mesure …

Suivez-nous

Sur Instagram