Plus de 400 morts et plus d’1 million de personnes déplacées sans abri. C’est le terrible bilan depuis une semaine causé par les pluies torrentielles de la pire mousson depuis 1924 qui submerge le Kerala dans le sud-est de l’Inde. Des milliers de familles ont dû fuir les eaux avec leurs enfants, laissant leur maison derrière eux et se réfugier dans des camps de fortune. Plan International est sur place pour faire face aux besoins immenses et mettre les enfants en sécurité.

mis à jour le 27 août 2018

La région du Kerala submergée par une mousson meurtrière

La pire mousson depuis 1924 ! Même si la saison des pluies revient chaque été dans la région du Kerala, dans le sud ouest de l’Inde, l’ampleur des inondations a pris un tour dramatique cette année. En quelques jours, les pluies ininterrompues ont fait déborder toutes les retenues d’eau de la région, générant des glissements de terrains et des coulées de boue dans les zones habitées. 

Au total, 5.4 million de personnes ont été touchés par les innondations. 720 000 personnes ont été forcés de quitter leur habitation, envahie par les eaux et de se réfugier dans un des 5 600 camps mis en place dans la région. Les besoins y sont immenses: la nourriture et l’eau potable manquent déjà et la promiscuité risque d’encourager la propagation de maladies, en particulier chez les enfants. 
Les réseaux de transports publics de la région ne fonctionnent plus et les dégâts sur le réseau d’électricité privent les camps d’électricité. Toutes les écoles restent fermées, beaucoup ont été inondées, les autres sont utilisées comme lieux d’accueil pour les victimes.  

En une semaine, les intempéries ont déjà fait plus de 400 victimes. 

Les équipes de Plan International en Inde déjà en action 

Présente en Inde, Plan International contribue aux aides d’urgence mises en place par le gouvernement et les ONG. 
Nos équipes en Inde se mobilisent pour répondre aux besoins de la population déplacée. Nous distribuons des kits d’urgence contenant des objets de première nécessité : des tentes, des matelas mais aussi du matériel de cuisine ou d’hygiène, pour améliorer les conditions de vie de familles qui ont parfois tout perdu. Nous fournisson également des rations de nourriture qui permettent aux familles d’avoir les apports nécéssaires pour plusieurs jours. 

Nous installons des espaces dédiés spécialement aux enfants pour les mettre en sécurité. Rien n’a été prévu pour répondre aux risque qui pèsent sur les enfants en situation d’urgence ; ils peuvent être victimes de kidnapping, de violences, de maladies et de déscolarisation. En attendant la décrue et le dégagement de leur maison, les familles pourront y être en sécurité et recevoir un accompagnement social et psychologique, suite au traumatisme d’avoir tout perdu et d’avoir échappé à la mort.

Au total, Plan International vient en aide à près de 35 000 familles, soit 130 000 personnes. Notre priorité reste la sécurité et le bien-être des enfants. L’enjeu de notre intervention : qu’ils retrouvent rapidement des conditions de vie normales et qu’ils soient rescolarisés le temps que les écoles détruites soient réouvertes.

Maintenant que les pluies se sont calmées, les habitant·e·s du Kerala attendent de pouvoir constater les dégâts et de retrouver leur domicile, Plan International continue les distributions et l’accompagnement pour les familles qui quittent les camps de réfugiés. 

Suivez-nous

Sur instagram