.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Plan International souhaite rappelle qu’en Afrique sub-saharienne, près de 60 millions d’enfants de 5 à 17 ans sont toujours astreints au travail. Au Cameroun, dans le cadre du projet Avenir, nous continuons de nous mobiliser pour permettre aux enfants d’aller à l’école plutôt que d’être contraints de travailler.

Le fléau du travail des enfants dans le monde

Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), 168 millions d’enfants travaillent dans le monde.
Le concept « travail des enfants » regroupe l’ensemble des activités qui privent les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité, et nuisent à leur scolarité, santé, développement physique et mental.

Le travail infantile fait référence à des travaux :

Donner aux familles les moyens de scolariser les enfants au Cameroun

Le travail des enfants demeure le principal obstacle à l’éducation des enfants. Pour lutter contre ce fléau, Plan International a lancé la 3e phase de son projet d’appui à l’éducation des enfants dans le quartier de la Briqueterie dans l’arrondissement de Yaoundé 2.

Intitulé AVENIR, ce projet vise notamment à améliorer l’accès et la qualité de l’éducation pour les enfants et les jeunes les plus vulnérables de Yaoundé 2, un arrondissement de la capitale Camerounaise, à autonomiser les femmes et les jeunes filles mais également à faciliter l’insertion socio-professionnelle des personnes non ou déscolarisées.

Les priorités de notre organisation pour cette nouvelle phase sont :

13 000 enfants bénéficiaires

Concernant la scolarisation, les principaux bénéficiaires du projet sont les 13 000 enfants scolarisés dans les écoles publiques de l’arrondissement de Yaoundé 2 ; autant de filles que de garçons ! Ainsi que les 300 enfants de 6 à 13 ans qui ont intégré ou réintégré le système scolaire.

Pour tous ces enfants, le seul vrai travail qui compte maintenant, c’est le travail scolaire !

Suivez-nous

Sur instagram