.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Aujourd’hui, l’éducation reste encore un droit inaccessible pour des millions d’enfants dans le monde ! Grâce au parrainage, Plan International agit pour l’éducation des enfants.

263 millions d’enfants, d’adolescent·e·s et de jeunes à travers le monde ne sont pas scolarisé·e·s (en 2018), notamment en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne.

Les freins à l’éducation sont nombreux :

Face à cette réalité, Plan International a fait de l’éducation des enfants l’une de ses priorités !

Nos actions en faveur de l’éducation des enfants

L’éducation est un des leviers les plus puissants pour sortir les enfants et leur communauté de la pauvreté ! C’est pourquoi nous accompagnons les enfants vulnérables sur le chemin de l’école :

Permettre à un enfant d’aller à l’école grâce au parrainage

En parrainant un enfant, nos généreux donateurs et généreuses donatrices luttent contre les inégalités et les freins à l’éducation de façon durable. Elles et ils prennent part à l’amélioration des conditions de vie de leur filleul·e ainsi que celle de toute sa communauté ! Rejoignez nos 33 000 marraines et parrains en France et aidez un enfant à se libérer de la pauvreté grâce à l’éducation.

Nos actions pour l’éducation face à la pandémie de COVID-19

En cette année 2020, la pandémie de COVID-19 a frappé les pays du monde entier, empêchant plus de 1,54 milliard d’enfants d’aller à l’école et privant 1/3 d’entre eux de toute forme d’éducation.

Face à cette épreuve, les équipes de Plan International se sont mobilisées pour permettre à chaque enfant de poursuivre sa scolarité.

En plus d’apporter aux enfants les informations et le matériel nécessaires pour lutter contre la propagation du virus, Plan International a distribué des milliers de manuels scolaires, en Indonésie par exemple, pour les familles qui n’avaient pas accès à la radio ou à internet. Dans d’autres communautés, des radios solaires ont été offertes, pour permettre aux enfants de suivre leurs cours à la maison en toute autonomie. C’était le cas au Sierra Leone, où plus de 25 000 radios ont été distribuées.

Enfin, la fermeture des écoles ne signifie pas seulement une baisse du niveau scolaire mais aussi une hausse des discriminations, et notamment des violences sexistes, des mariages d’enfants et des grossesses précoces. Ces phénomènes, en retour, empêchent de nombreuses jeunes filles de retourner à l’école par la suite. L’ONG Plan International s’est donc mobilisée pour lutter contre ces phénomènes. 

En Ouganda par exemple, une ligne d’assistance téléphonique gratuite a été mise en place pour soutenir les filles et jeunes femmes obligées de rester chez elles, ainsi que les personnes touchées par le virus. Entre mars et juin 2020, le centre a traité plus de 8 488 appels de jeunes à la recherche d’informations et de soutien. 

Suivez-nous

Sur instagram