.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Koumba a 15 ans, elle suit une formation en couture au centre d’apprentissage de l’ONG Plan International au Mali. Lorsque le centre a fermé pour limiter la propagation du Covid-19, elle décidé de mettre ces compétences au service de sa communauté en fabriquant des masques grâce à du tissu que nous lui avons fourni.

Koumba, 15 ans, suit une formation en couture au centre d’apprentissage de Plan International dans la région de Koulikoro. « Depuis la fermeture du centre, nous n’avons plus la possibilité d’apprendre, à moins de pratiquer à la maison ».

mali plan international contre covid19

Dès le début du confinement, le prix des masques augmente

Le 25 mars 2020, le premier cas de COVID-19 a été confirmé au Mali. Une semaine auparavant, le gouvernement avait mis en place des mesures préventives, fermant les écoles et interdisant les grands rassemblements publics. Un état d’urgence a depuis été déclaré et un couvre-feu a été mis en place de 21h à 5h.

Immédiatement, les prix des kits de lavage des mains, des gels désinfectants et des masques ont augmenté. « Malgré les instructions du gouvernement recommandant de rendre ces produits accessibles à la population, seuls quelques privilégié·e·s ont la possibilité de les acheter », explique Koumba.

Informer sur le virus et fournir des kits de lavage des mains

L’ONG Plan International s’est engagé sans attendre dans la lutte contre le COVID-19 au Mali. Nous distribuons, avec l’aide de nos partenaires locaux, des kits de lavage des mains. Nous informons la population sur la façon de prévenir la propagation de la maladie, nous avons notamment lancé une campagne radio sur 6 stations de radio.

Cette sensibilisation est essentielle car beaucoup ne croient pas à l’existence du COVID-19 par manque d’informations claires et du fait des mythes et rumeurs qui circulent sur la pandémie. Comme il est habituel de se serrer la main à chaque rencontre, les populations ont du mal à respecter la distanciation sociale.

Déjà 450 masques fabriqués et distribués

« Cette initiative me permet d’aider ma communauté. »

Désirant aider à la lutte contre le virus, Koumba et ses camarades apprenties-couturières ont décidé d’utiliser leurs compétences pour fabriquer des masques en tissu lavable. Plan International leur a fourni du tissu, et ainsi elles ont pu remettre en fonction leurs machines à coudre !

« Cette initiative me permet d’aider ma communauté à lutter contre cette pandémie. Chacun à son niveau devrait contribuer à l’éradication du coronavirus », déclare Koumba.

Jusqu’à présent, 450 masques ont été fabriqués et distribués, notamment aux personnes âgées et aux enfants. Bien que le port de masques ne soit pas obligatoire au Mali, il est fortement conseillé par le gouvernement.

« Ma communauté a reçu des kits de lavage des mains et du savon de Plan International. Les masques sont une mesure de protection supplémentaire. Mais ils sont souvent chers et à usage unique, alors que ceux que nous fabriquons sont réutilisables, ce qui est plus économique. Nous savons comment les réaliser, et nous pouvons montrer aux autres comment le faire, grâce à la formation que nous avons reçue au centre », explique Koumba.

Suivez-nous

Sur instagram