Fermer

Urgence : crise alimentaire mondiale

Je fais un don
Fermer

Urgence : crise alimentaire mondiale

Je fais un don
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

La vie de milliers d’enfants est menacée par la famine déclarée par les autorités dans plusieurs états du Soudan du Sud.

Le monde n’avait plus connu de telle famine depuis 6 ans après celle qui avait touché la Somalie. La situation de sécurité alimentaire au Soudan du Sud se détériore de jour en jour, si bien que pour la première fois depuis l’indépendance du pays en 2011, le gouvernement national a déclaré un état de famine dans plusieurs régions du pays.

Cette crise humanitaire n’est autre que le fruit de l’action de l’homme. La guerre civile qui oppose le camp du Président Salva Kiir à celui de son ancien Vice-Président Riek Machar, ainsi que l’effondrement économique du pays, ont contribué de façon significative à l’émergence de cette crise. En 2016, des milliers d’habitants de l’Equatoria-Central ont fui vers l’Ouganda au sud du pays, affectant gravement la production alimentaire.

Les autorités affirment que 80 000 personnes sont confrontées à la famine dans la région d’Unité, au nord du pays, et anticipent un nombre de victimes supérieur à 1 million dans tout le pays, si aucune action immédiate n’est mise en place. Par ailleurs, les données montrent que 4, 9 millions de personnes – soit plus de 40 % de la population sud-soudanaise – sont en besoin urgent d’aide alimentaire, agricole et nutritive. Ce chiffre est susceptible d’augmenter à 5,5 millions d’ici juillet si rien n’est fait pour limiter la gravité et la propagation de la crise alimentaire.

Notre Plan d’action

Notre organisation intervient actuellement dans les État de l’Equatoria-Central, des Lacs, de l’Equatoria-Oriental et du Jonglei. Plan International agit en premier lieu pour le bien-être des enfants car ce sont les plus vulnérables dans cette situation de crise.

Nous travaillons en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et réalisons des distributions alimentaires dans les États des Lacs et du Jonglei. Nous nous préparons également à couvrir les États de l’Equatoria-Oriental et de l’Equatoria-Central.

Par ailleurs, une collaboration avec l’UNICEF a permis à Plan International de lancer immédiatement une intervention nutritionnelle dans l’Etat des lacs.

Nous appuyons également, en partenariat avec la FAO (organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture),  les agriculteurs de l’Equatoria-Oriental et de l’État des Lacs avec des investissements agricoles pour la prochaine saison de plantation.

Plan International ainsi que vingt-cinq autres organisations se sont tendues la main pour s’engager dans une réponse instantanée à la crise de famine.

Suivez-nous

Sur instagram