.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col
.col

Causes et conséquences des grossesses précoces

Près de 16 millions de filles âgées de 15 à 19 ans mettent au monde des enfants chaque année. 70 000 adolescentes, par an, meurent des suites de complications de la grossesse et de l’accouchement. Découvrez les causes et conséquences des grossesses chez les adolescentes et nos actions pour les éviter.

LES CAUSES DES GROSSESSES PRÉCOCES 

Dans le monde 1 fille sur 5 donne naissance à son premier enfant avant 18 ans. Ce phénomène s’explique par :

LES CONSÉQUENCES DES GROSSESSES PRÉCOCES

Une grossesse précoce a des conséquences catastrophiques non seulement pour la mère, mais aussi pour l’enfant et le développement de leur communauté et du pays tout entier :

Risques pour la santé

Ces grossesses précoces sont très dangereuses aussi bien pour la mère que pour l’enfant : chaque jour, 194 filles meurent des suites d’une grossesse précoce. Pourtant, 90 % des causes liées à ces décès pourraient être évités. Les complications de la grossesse et de l’accouchement constituent la deuxième cause de décès pour les filles de 15 à 19 ans dans le monde. Ces décès sont généralement causés par le manque de centres de santé pour suivre ces grossesses à risque, ou d’argent pour y accéder.

Déscolarisation

D’après une étude que nous avons menée, 58 % des filles ne retournent jamais ou rarement à l’école après avoir eu un enfant. Ce chiffre augmente lorsque les filles sont aussi mariées.

Marginalisation

Dans beaucoup de sociétés, l’honneur de la famille repose sur la virginité des filles. Celles qui sont enceinte hors mariage sont donc victimes de discriminations et de marginalisation. Elles peuvent être rejetées par leur famille et deviennent ainsi vulnérables aux violences et abus, à l’esclavage domestique et à l’exploitation sexuelle.

Perpétuation du statut inférieur des femmes et de la pauvreté

Les mariages et les grossesses précoces maintiennent les filles dans leur statut inférieur à l’homme et ne leur permettent pas de sortir de la pauvreté. Il s’agit d’une situation injuste et d’un énorme potentiel perdu pour le développement des communautés et des pays.

Chaque année, près de 3 millions de filles âgées de 15 à 19 ans subissent des avortements à risque.

« Du fait de mon jeune âge, ma grossesse a été très dangereuse. Malgré mon ventre qui grossissait, je perdais du poids. J’étais tellement maigre que j’avais l’air d’une brindille avec un gros ventre. L’accouchement a été très douloureux. »

Rabeya, enceinte à 13 ans au Bangladesh

LES ACTIONS DE PLAN INTERNATIONAL pour lutter contre les grossesses précoces

Nous nous efforçons d’agir sur tous les fronts pour lutter contre les grossesses précoces. Cela inclut :

« Lorsque mon père a appris pour ma grossesse, il m’a jetée dehors. J’ai vécu une semaine dans la rue et j’ai ensuite été recueillie dans la famille d’une camarade de classe. L’école a été ma porte de sortie. »

Foulematou, militante aux côtés de Plan International Guinée pour les droits des filles

Suivez-nous

Sur instagram