ATOK : faciliter l’accès à l’éducation et aux services de santé

Chiffres clés

30,8%

des élèves n’achèvent pas le cycle primaire au Cameroun.

Près de 60%

d’enfants n’achèvent pas le cycle primaire à Atok.

30%

d’enfants d’Atok n’ont pas accès à l’école.

Contexte

Le Cameroun est un pays d’Afrique Centrale qui fait face à de nombreuses crises : crise actuelle du lac Tchad, – crise sociopolitique dans le Nord-Ouest et Sud-Ouest du pays, crise sanitaire du COVID-19.

La Commune d’ATOK est située à 55 km d’Abong-Mbang, dans le Département du Haut Nyong et la Région de l’Est. La Commune d’ATOK a une population d’environ 19 000 habitants. C’est une localité qui fait face à des problèmes dans plusieurs secteurs dont la santé publique, l’éducation de base, l’eau, hygiène et assainissement.

L’accès difficile aux soins de santé de qualité est lié à la faible couverture sanitaire, l’équipement insuffisant des structures sanitaires et le faible accès aux médicaments. Les besoins sont importants : manque d’équipement au sein des services de chirurgie, d’accouchement, de consultation, d’hospitalisation. Les conséquences sur le quotidien des populations sont nombreuses : mauvais suivi prénatal, augmentation de la mortalité maternelle et infantile, fort taux d’automédication, récurrence des maladies.

Le difficile accès à une éducation de base de qualité a entre autre pour cause le délabrement avancé des infrastructures (salles de classe, bureaux et domiciles d’astreinte des enseignants). La sexualité précoce chez les jeunes filles, le manque d’acte de naissance, la pauvreté, etc. sont également des facteurs expliquant le manque d’accès à l’éducation.

Objectifs

Améliorer l’accès et la qualité de l’environnement scolaire.

Améliorer la qualité des services au centre médical d’Atok.

Améliorer les capacités d’accueil au centre médical d’Atok.

Activités et résultats attendus

SCOLARISATION

  • 400 élèves et 100 parents sensibilisé·s sur l’importance de la fréquentation de l’école.
  • Amélioration de l’accès et de l’environnement scolaire.
  • Réhabilitation de salles de classe : capacités d’accueil accrues de 40%.
  • Confection et mise à disposition de 120 tables bancs.
  • Mise sur pied et formation des comités de gestion de l’école et des gouvernements d’enfants.
  • Construction de toilettes, de bureaux et autres structures nécessaires.
  • Conduite des campagnes de sensibilisation sur le retour à école.

SANTé

  • Amélioration les capacités d’accueil et la qualité des services du centre médical pour 6 500 habitant·es
  • Opérationnalisation des services de chirurgie, de maternité, d’hospitalisation et les programmes de vaccination.
  • Equipements du centre médical.
  • Formation du personnel soignant sur les notions de genre, droits humains et sauvegarde des enfants et des jeunes.
  • Formation des accoucheuses traditionnelles et des leaders communautaires sur les dangers de l’automédication et des accouchements à domicile.

RESULTATS

  • 6 500 bénéficiaires direct·es (2 715 filles, 2 312 garçons, 1 074 femmes, et 894 hommes).
  • 12 500 bénéficiaires indirect·es (6 185 filles, 5 268 garçons, 3 805 femmes, et 3 245 hommes) qui bénéficieront également des infrastructures réhabilitées.
  • 489 élèves dont les conditions d’accès à l’école et la qualité de l’environnement sont améliorés.

Partenaires privés

Suivez-nous

Sur instagram