Tamba Michel fait partie d’un large réseau d’enfants anciennement parrainés. Aujourd’hui, trentenaire, Tamba a obtenu un diplôme d’ingénieur en aménagement du territoire rural. Le réseau de Plan International Alumni accompagne les adultes auparavant parrainé·es par l’organisation pour contribuer au progrès des droits de l’enfant et au développement de leur pays.

Les programmes de Plan International pour garantir durablement les droits des enfants guinéens

C’est en 1989 que Plan International a lancé ses premiers programmes en Guinée. En participant aux programmes dédiés à leur communauté, les enfants et les jeunes parrainé·es par Plan International ont pu connaître leurs droits. Les activités mises en place ont contribué au développement de leur communauté.

« J’étais parrainé par un couple néerlandais entre 1990 et 2002. Tout au long de ces années, j’ai beaucoup apprécié leur soutien. Le couple m’envoyait chaque année un kit de fournitures pour la rentrée scolaire et m’encourageait à travailler à l’école ».

« J’ai été l’un des premiers enfants à être scolarisé dans la toute première école construite dans notre communauté par Plan International. »

Tamba

Avant que Plan International ne commence à travailler avec la communauté de Tamba, il n’y avait ni école, ni service de santé. Le manque d’infrastructures routières rendait l’accès à l’école très difficile. Aucun véhicule ne pouvait parvenir jusqu’à son village . En plus de cela, le manque d’accès à l’eau potable obligeait la communauté à dépendre des rivières et de puits non protégés pour leurs besoins en eau.

Alors que le premier docteur de Plan International Guinée visitait le village de Tamba, il constata les conditions de vie difficiles de la communauté et s’engagea à soutenir son développement. Le docteur James Fritz Foster était particulièrement apprécié par la communauté, ce qui lui a valu plus tard le surnom d’« ami des enfants ».

Grâce aux projets de développement communautaire, les enfants ne sont plus obligés de parcourir de grandes distances pour se rendre à l’école. Aujourd’hui, la majorité des enfants en âge d’aller à l’école sont scolarisés. De plus, les femmes disposent désormais d’un endroit sûr pour accoucher et faire vacciner leurs enfants. Le taux de maladies transmises par l’eau a aussi considérablement diminué.

L’implication de Tamba pour le développement de sa propre communauté

« Depuis l’arrivée de Plan International, de nombreux projets ont vu le jour dans notre communauté : la construction de sanitaires pour les familles, d’un centre dédié à l’accompagnement des femmes enceintes, de banques céréalières pour stocker les récoltes, et de nouvelles infrastructures. Des projets de sensibilisation pour la promotion des droits de l’enfant et du droit à l’éducation, ont été mis en place pour les enfants, et en particulier pour les filles.

Plan International a organisé une grande cérémonie pour que les enfants parrainés fêtent leur dix-huitième anniversaire et soient salués pour leur participation au programme de parrainage. Lors de cette soirée, j’ai reçu de l’argent ainsi que quarante tôles, qui m’ont permis de construire une maison pour ma famille et moi. »

Désireux d’agir à son tour dans l’organisation qui a changé sa vie, Tamba a décidé de postuler pour un stage au sein de Plan International Guinée. « En 2016, j’ai obtenu mon premier emploi en tant que contrôleur technique du projet « Education Élémentaire » afin de soutenir la construction de 17 écoles primaires. »

Au sein de sa propre communauté, Tamba est également impliqué dans les initiatives de sensibilisation à l’éducation des enfants. « J’ai contribué à la création de deux centres de coaching dans lesquels les enfants peuvent prendre des cours particuliers pour apprendre à lire, à écrire, à chanter et à danser. Nous avons actuellement une cinquantaine de jeunes apprenant·es dont 22 filles. »

Tamba affirme qu’il est devenu l’homme qu’il est grâce aux actions de Plan International. « Je voudrais remercier toutes les marraines, tous les parrains et tous les membres des équipes de Plan International pour leur soutien indéfectible. »

« Il est important que vous continuez de soutenir nos communautés. Beaucoup de choses ont déjà été faites, mais les besoins restent encore nombreux. »

Tamba

..

Actualités

« Run for girls » : course solidaire féministe à Paris – ONG Plan International France

stickyFranceDroits des fillesPlan International
Run for Girls est la 1ère course solidaire organisée en France pour promouvoir les droits des filles en France et dans le monde, à l’initiative de l’ONG…

Les règles, un frein majeur à l’éducation des filles au Mali

MaliDroits des fillesSanté menstruelle
Beaucoup de filles et de femmes vivent avec des revenus très modestes et ne peuvent pas se permettre d’acheter des protections hygiéniques. C’est pourquoi,…

Retour sur notre participation au Marathon de Paris 2024

FranceDroit des enfantsPlan International
Dimanche 7 avril 2024, Plan International France a participé pour la première fois au Marathon de Paris ! Cette épreuve mythique de 42 km a rassemblé …

Rapport Plan International : l’impact de la guerre en Ukraine sur l’éducation et la santé mentale des adolescentes

Crises humanitairesDroits des filles
Alors qu’une Conférence sur la reconstruction de l’Ukraine se tiendra à Berlin à partir du 11 juin 2024, Plan International publie le dernier rapport …

Créer des espaces sûrs pour l’éducation à la santé menstruelle

ZambieDroits des fillesSanté menstruelle
« J’avais 14 ans lorsque j’ai eu mes premières règles. Je revenais du marché et je ne savais pas ce que c’était. J’ai appelé mes amies pour qu’elles…

« Kamalari », la BD inspirée de la vie d’une survivante d’esclavage moderne

NépalDroits des fillesParrainageTravail des enfants
Au Népal, Urmila a été vendue par sa famille à de riches propriétaires pour rembourser une dette médicale. Elle n’avait que 6 ans !

Suivez-nous

Sur Instagram