Au Vietnam, environ un million de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité, principalement dans les régions montagneuses du nord du pays. Dans la province de Quang Tri, la détermination et la solidarité des habitants ont conduit le petit village à se réunir pour revendiquer leur droit à la lumière. Soutenue par Plan International, cette communauté rurale est désormais plus sûre pour les enfants et les jeunes. Ils ne rentrent plus chez eux à pied dans l’obscurité et peuvent faire leurs devoirs le soir après l’école.

Sans lumière, les enfants ne se sentent pas en sécurité

Aujourd’hui, encore 1 personne sur 7 n’a pas accès à l’électricité dans le monde. Pourtant, les enjeux liés à la lumière sont considérables. Garantir l’accès à l’électricité et à la lumière, c’est garantir l’accès à l’eau potable, à la santé, à l’éducation, à l’emploi et à la sécurité. Duong, une jeune fille âgée de 12 ans, a quitté la ville pour s’installer dans un village isolé des hauts plateaux avec sa famille.

Chaque été, elle revient dans sa ville natale pendant quelques jours pour rendre visite à ses grands-parents et à ses amis d’enfance. Contrairement au petit village où elle vit aujourd’hui, les enfants de la ville jouent dans des zones éclairées par des lampes électriques en toute sécurité.

Elle a toujours souhaité que son nouveau village soit aussi éclairé.

Chaque jour, après l’école, Duong et ses amis ne pouvaient pas sortir jouer dehors car il faisait trop noir et leurs maisons étaient trop éloignées les unes des autres. Ils ne se sentaient pas assez en sécurité pour assister à des spectacles dans leur village.

Agir pour l’éducation, l’égalité et la sécurité grâce à la lumière 

Un jour, Duong et ses amis ont soumis à Plan International, pendant une réunion communautaire, leur projet d’éclairage électrique dans les rues et les maisons du village.

 « Nous avons reçu un soutien financier de Plan International, et avec la détermination et le soutien de toute la communauté, nous avons rassemblé les villageois et discuté pour trouver les ressources financières complémentaires. Nous avons convenu que chaque ménage contribuerait à hauteur de 200 000 Dong (environ 8€) pour couvrir les coûts matériels. La construction a été partagée entre les habitant·e·s », explique le secrétaire du village, Ho Van Cang. 

Duong raconte comment sa communauté s’est organisé pour installer le nouvel équipement d’éclairage : « Tout le monde a donné un coup de main. Mes amis et moi avons nettoyé et de collecté les déchets pendant que les adultes creusaient des trous et installaient les câbles et les poteaux électriques. 

 Il y a eu une grande fête lorsque qu’enfin nous avons pu allumer la lumière ! »

Les enfants n’ont plus peur de rentrer tard après l’école 

« Le succès du projet d’éclairage du village est celui de notre communauté en général. Les représentants des gouvernements locaux nous ont fortement soutenu. L’achèvement de cette construction prouve le pouvoir de la participation des villageois et des villageoises. Actuellement, nous envisageons d’étendre cette initiative à d’autres villages de la région », ajoute Ho Xa Cach, chef de la communauté. 

Pour Duong, son rêve de longue date est enfin devenu réalité : « Moi, ma sœur, mes amis et tous les villageois, avions tellement hâte que ce moment arrive, chaque foyer allumant ses lumières pour éclairer les sentiers de notre village. Les enfants n’ont maintenant plus peur de rentrer tard après l’école ou après un spectacle. »

Suivez-nous

Sur instagram