Aller au contenu principal

Togo : favoriser l’éducation des filles grâce à la réforme des collèges

Soutenez nos projets sur le terrain

Augmenter les capacités d’accueil des collèges dans la région des Plateaux au sud du pays et promouvoir la scolarisation des jeunes, l’égalité des sexes et l’importance de l’éducation des filles.

 

« Les sensibilisations pour l’éducation des filles ont permis de ramener des filles en décrochage scolaire. Beaucoup de filles qui avait quitté l’école y sont revenues et ont même eu le BEPC cette année ! » Grégoire Ali-Djoto, responsable de l’enseignement

En savoir plus : Contexte | Résultats 

Chiffres clés
69 %
de la population sous le seuil de pauvreté
60 %
de la population a moins de 25 ans
44,5 %
des femmes entre 15 et 24 ans ne sont pas alphabétisées

Contexte

Au Togo, la population est très majoritairement jeune et augmente rapidement (2,6 % par an). Depuis 2010, les efforts du gouvernement pour le développement de l’éducation ont aidé les enfants à accéder et à terminé l'école primaire. D'autant plus que les frais scolaires ont été abandonnés. La demande de scolarisation pour le collège s’est accrue, alors que les capacités d’accueil sont insuffisantes. La qualité de l’éducation pose problème, les professeur·e·s sont trop peu nombreux et nombreuses et peu formé·e·s, les programmes scolaires sont dépassés et les abandons restent importants.

 

Les filles sont particulièrement défavorisées et sous-représentées au collège : elles ne sont que 24 % à achever la classe de 3e contre 45 % pour les garçons. De plus, à cause des mariages forcés, des grossesses précoces et des tâches domestiques dont elles ont la charge plus que leurs frères, elles sont beaucoup plus exposées à l’abandon scolaire.

Objectifs :

• augmenter les capacités d’accueil des établissements secondaires grâce à la construction de collèges dotés de points d’eau forés et équipés en mobilier scolaire et matériel didactique.
• promouvoir la mobilisation sociale pour la scolarisation des filles et l’égalité des sexes au collège : travailler avec les communautés, les mobiliser, les former, les sensibiliser sur l’importance de l’éducation des filles.
• répondre au défi du faible accès, faible rétention et faible promotion des filles dans l’enseignement secondaire dans le pays.

Résultats obtenus et exemples d’activité (juin 2017) : 

• construction de 15 collèges pouvant accueillir 4 000 élèves, avec bibliothèques, salles de science et équipements sportifs
• construction de 200 latrines avec lave-mains et 15 forages de points d’eau dans ces collèges ; les blocs de latrines sont séparés filles-garçons (fosses sèches)

formation des filles et des garçons sur les compétences de vie (leadership, projet de vie, confiance et estime de soi)
formation des enseignants et des chefs d’établissements sur l’égalité de genre, l’éducation inclusive et les méthodes éducatives non-violentes
sensibilisation de 125 452 personnes à l’importance de l’éducation des filles, l’égalité de genre et l’importance de la qualité de l’éducation (200 Comités des parents d’élèves, 1 550 enseignants et 69 000 élèves - dont 25 000 filles)
• sensibilisation des élèves aux conditions d’hygiène et à se laver les mains dans les bacs à la sortie des latrines

Budget

2 357 874 €
dont 2 091 428 € financés par l’Agence Française de Développement

Durée 

3 ans (mai 2014 à décembre 2017)

Lieu 

12 préfectures de la Région des Plateaux, au sud du pays

Bénéficiaires

• 200 collèges publics de la région des Plateaux (dont les 15 nouvellement construits)

• 69 000 élèves, dont 25 000 filles.

Nos partenaires

• Agence Française de Développement

• Direction Régionale de l’Éducation (DRE) de la région des Plateaux
• Ministère de l’Enseignement Primaire et secondaire et de la Formation Professionnelle (MEPSFP)
• Organisations à base communautaire (OBC) des 12 préfectures de la région des Plateaux
• Comités de Gestion des Ressources de l’Etablissement Secondaire (COGERES)
• Directeurs de collèges
• Aide et Action International
• ONGs locales
• Groupes de Promotion de l’Education de la Fille (GPEF)

Faites un don pour nos projets sur le terrain